Québec City: Le quartier Saint Roch


Le quartier Saint Roch fait partie des 9 quartiers du premier arrondissement de Québec: "La cité Limoilou", dans la "basse ville" de Québec.  C'est un des quartiers les plus denses de Québec, découpé en plan "en damier" (rues rectilignes qui se croisent en angles droits). 


Saint Roch: un des plus anciens faubourgs de Québec


 source wikipedia

source wikipedia

 

C'est un des plus anciens faubourgs de Québec, dont les débuts de la construction date de la fin du 17ème siècle. L'essor économique de cette partie de la ville tient au développement des chantiers navals qui prospéraient le long de la rivière Saint Charles. (cette rivière traverse St Roch et va se jeter dans le fleuve St Laurent).

 

A partir de 1880, le quartier prospère. Plusieurs Maires de Québec y ont vécu.

 

 

 

 


Un quartier contrasté


Le quartier est assez contrasté: on y voit des petites rues étroites et des grands axes bordés de bâtiments de 20 mètres de haut. La diversité architecturale témoigne de l'histoire de ce quartier qui a subit de nombreuses transformations; notamment à la suite des 3 grands incendies du 19ème siècle (grands incendies de Québec , celui de mai 1845 et celui de 1871).

La particularité de St Roch est d'avoir développé des activités multiples dans un espace restreint (... venant d'Europe, on est habitué à cette façon de procéder !)

Les deux grandes artères commerciales sont la rue Saint Joseph et le Boulevard Charest qui traverse plusieurs quartiers.


A ne pas manquer: L'église Saint Roch, la plus grande de la ville


Cette église domine le quartier St Roch.

Construite entre 1914 et 1923, sur le site de trois autres églises. Les architectes sont Eugène Michel Talbot et J. A Thomas Dionne. Ces deux architectes sont très connus, car ils sont travaillé sur un nombre de projets considérables à Québec. (la liste est impressionnante.. on peut dire qu'ils n'ont pas chômé !). E. M. Talbot fait également partie des membres Fondateurs de l'Association des Architectes de la Province de Québec (tout sur l'histoire de l'architecture de Québec ici)

Inspirée des architectures du Moyen Âge, l'église Saint-Roch allie le style néogothique sur la façade et le style néoroman à l'intérieur de ses murs. Elle témoigne du renouveau qui s'amorce dans l'architecture religieuse du Québec dans les années 1910.

L'église Saint-Roch est la plus grande église de Québec, avec ses 81 mètres de long, 34 mètres de large et 46 mètres de haut (tours incluses).

 

  • Le granit du Québec

Les murs extérieurs sont en granit noir de la ville de Rivière-à-Pierre. Le Québec produit environ 80 à 90 % du granit utilisé dans les pierres architecturales du Canada. La belle province compte une soixantaine de carrières.

L'intérieur est fait de pierre peignée et renferme des traces visibles de fossiles. Ce granit proviendrait, dit-on, de la Saskatchewan, une province plus à l'Ouest, qui borde la frontière avec les USA. La pierre peignée est une technique de taille des pierres d'origine française. Des incisions sont marquées à la verticale dans la pierre selon sa disposition dans l'encadrement.

 

 

  • Du marbre rose

Le maître-autel et la table de communion proviennent des ateliers "Daprato" de Chicago et sont en marbre rose.

 

 

 

 

 

 

 


  • De la menuiserie fine

Fait notoire qui interpelle dès qu'on visite un édifice religieux au Québec: la présence des éléments en bois. Pour des raisons de coût, de souplesse de travail et de rapidité d'exécution, le bois est omniprésent. On en voit beaucoup plus qu'en Europe.

Il est utilisé dans tous les éléments constitutifs de l'édifice: sol, plafond, moulures, sculptures, meubles, autels... Certaines églises sont d'ailleurs bâties exclusivement en bois. Le travail est impressionnant: tout est très finement ouvragé, doré et coloré ou patiné. 

Le mobilier de chêne blanc conçu par Louis-Napoléon Audet a été fabriqué par l'atelier Villeneuve de Saint-Romuald (de l'autre côté de la rive du St Laurent). Elzéar Filion est quant à lui responsable de la sculpture de la chaire et son abat-voix en 1934. 

st roch.jpeg

 

 

 

Le retable et les fonts baptismaux sont l'œuvre du sculpteur Lauréat Vallière.

 

 

 

 

 

 


Autre fait étonnant pour un européen: la possibilité de visiter les déambulatoires et les petites chapelles situées le long de la nef. Souvent, ce sont des parties de l'édifice fermées au public. (en France en tout cas). Du coup, on a pu passer sur l'autel et derrière. Là, on a trouvé le tableau ci-dessous représentant une soeur et des enfants.

 Quatre grandes toiles ont également été intégrées au décor. Les oeuvres les plus anciennes sont françaises et ont été amenées à Québec par l'abbé Desjardins, aumônier de l'Hôtel-Dieu : elles ornaient des églises de Paris au XVIIe siècle. Il s'agit de La vision de Saint Roch, attribuée à Jacques Blanchard (1600-1638) et de La Sainte Famille pendant le séjour en Égypte, qui serait un tableau de Collin de Vermont (1693-1791). Les autres tableaux sont d'Antoine Plamondon et ont été peints vers 1830 : le Repos de la Sainte Famille et le Christ en croix.

Mais ce qui frappe quand on rentre dans l'église, ce sont la beauté des vitraux qui ornent la nef. Fabriquées par la maison Hobbs, elles sont dues à la générosité de paroissiens et datent des années 1929‐1930. Ces vitraux visaient à enseigner par le visuel la Bible aux paroissiens qui ne savaient ni lire ni écrire. 

st roch

 

 

 

  • Un orgue massif

L'imposant orgue "Casavant" de l'église Saint-Roch est le plus grand de l'Est du Québec.

 

 

 

 

 

 

 


En bref, St Roch est un quartier agréable pour y flâner et découvrir une partie historique de Québec qui n'est pas la plus courue des touristes. Situé à l'est des remparts du Vieux Québec, ce quartier se situe tout près de la colline parlementaire et de l'Observatoire de la Capitale. Profitez-en pour faire un détour ! 


Côté pratique, pour y aller:

  • Pour y aller en transports en communs: RTC Québec
  • Pour se garer facilement: parkme (il est difficile de se garer sur le voie publique dans ce quartier)

Pour en savoir plus


A voir aussi: boston et le massachussets