Oyster shot, Hot, Hot, Hot !!


Boston, Massachussets, USA.

''À la vôtre, et bonne chance surtout '' (Dixit ''Jean Claude Duce'', dans les ''Bronzés font du ski'')... C'est la phrase qui m'est revenue quand j'ai goûté le ''Oyster Shot'', le verre qui vous ferait ''rouler des yeux'' de chez ''Boston and Maine Fish Co''.

Comment je suis arrivée devant ce verre ? C'est simple. Suivez mes pas !


Petite chronique du parfait esquimau congelé


coffee.jpg

La première fois que j'ai mis les pieds à Boston en hiver, j'ai débarqué en ayant tout prévu pour me prémunir du froid. Ou du moins, je PENSAIS avoir tout prévu. Je suis arrivée en fait avec la panoplie typique de la citadine française qui s'habille par ''grand froid'' (je sais, j'ai pas fait l'école du rire).

Mon attirail de grenouille prête à en découdre avec Monsieur Hiver était au top:

Des bottines ou bottes en cuir pour se protéger les chevilles ou les mollets, chaussettes en coton pour remplacer les bas, petit pull en cachemire (fin mais très chaud), écharpe et jean. Les gants, en cuir of course (on se la pète pas "look de station de ski" en ville, hein) le super manteau en laine, et le bonnet, optionnel car décoiffe trop. Le must, quoi.

Sur ce, à moi les merveilles de Boston !! C'est parti pour un bon p'tit tour en ville qui promet d'être très fun.

Alors voilà le topo:

Une fois sur place, vous vous demandez pourquoi aucune femme ne porte de chaussures à talon dans la rue; et puis tiens, vous remarquez ils n'ont pas trop de gants en cuir ici. Vous trouvez que la mode du slim est moins marquée aussi. C'est marrant, tout le monde porte un bonnet et des manteaux à capuche... Pourquoi ? hein ? Ben ouais, quoi.

Je peux vous assurer qu'après une journée de bon froid avec neige et vent en biais, vous trouvez la réponse à vos interrogations en moins d'une 01h00 chrono.


Le pèlerinage en direction du ''Oyster Shot''


  • Les joies de se prendre pour un équilibriste du cirque Pinder
cata.png

Vous découvrez le plaisir de marcher juchée sur vos talonnettes en cuir patiné de 5 cm... sur de la neige ou du verglas. Contrainte de jouer  à l'équilibriste, vous avez avancez à la vitesse d'un escargot tout ça pour tenter d'éviter de vous gaufrer lamentablement en tombant par terre comme un gros sac. Ah, mince. Il commence à pleuvoir, tiens. Ah, zut alors, c'est une pluie verglaçante. Dommage, il soufflait déjà un bon vent glacial. (J'aime les défis ?). 

  • Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver... avec de la pluie gelée sur de la neige au sol

Après 30 minutes passées dehors, vous réalisez que le vent et la neige ont refroidi le cuir de vos chaussures. Du coup, vous avez l'impression qu'un glaçon vous colle au jean ou aux chaussettes, et vous avez les pieds tellement froids que vous vous demandez si un de vos doigts de pied n'a pas tout simplement gelé (vu que vous ne les sentez plus, vous ne savez plus combien sont encore fonctionnels).

Vos satanés gants en cuir à peine doublés n'ont pas empêché le bout de vos phalanges de refroidir, et vous en avez mal aux bout des doigts. Le froid a traversé votre manteau, qui de toute façon n'est pas imperméable.  D'ailleurs, vous priez pour que les gouttelettes d'eau glacées qui ont plu n'atteignent pas votre pull.

Le froid vient claquer sur vos jambes, et du coup votre jean slim, qui vous colle à la peau, est froid aussi. Vous réalisez que votre bonnet est loin d'être optionnel quand vous réalisez que vous avez tellement froid aux oreilles que ça vous lance.

Vous avez tellement froid que vous en avez oublié le motif de votre promenade, d'ailleurs. Vous vous en fichez de toute façon, puisque ça se passe DEHORS.

Bref, vous réalisez que finir raide comme un esquimau avec une stalactite au bout du nez, c'est possible, oui, puisque vous frisez l'hypothermie. Vous vous prenez pour Jack Nicholson congelé dans ''The shining'' et vous vous surprenez à chantonner ''fout ta cagoule'' (si, si, c'est la cata je vous dis.)...tout ça ne résout cependant pas votre problème: il faut se réchauffer, et vite. 

("'fout ta cagoule'', c'est à gauche... enjoy )


Alerte: Survival mode


Vous décidez alors de limiter vos visites aux lieux qui ont du chauffage et du café chaud.

warm.jpg

Direction le premier café du coin. Avec votre démarche de pingouin (je vous rappelle que même vos jambes sont gelées) vous commandez votre café avec votre accent français mêlé à la prononciation d'un pochtron de fin soirée, puisque votre visage figé et rougi a été fouetté par un vent glacial pendant le trajet.

(Je vous passe le détail du rimmel qui a coulé, cela va de soit.)

Tout en faisant le bilan de votre petite ''promenade'', vous vous dites que:

  • Vous haïssez littéralement vos super bottes d'hiver françaises, et vous vous demandez comment vous avez fait pour tenir le coup avec des glaçons sur les jambes. (D'ailleurs, vous êtes assis depuis 30 minutes devant un café chaud et vos pieds sont toujours froids).
  • Mais bon sang à quoi peuvent bien servir ces satanés gants en cuir qui vous ont coûté un bras aux Galeries Lafayette?
  • Le jean slim?  mais c'est n'importe quoi ce truc !! On peut pas mettre de collants en laine dessous !!
  • À quoi sert un manteau en laine bien chaude, quand il tombe de la pluie verglaçante en biais ?
  • Un bonnet en synthétique c'est quoi ? Juste un truc décoiffant ? 

 

M'enfin, Dieu merci, vous n'avez pas de boucles d'oreilles. Vous avez évité le coup du métal glacé qui tangue le long du cou. C'est un bon point. Faute d'avoir une pneumonie, vous n'aurez pas d'otite non plus. (youpi)

Tout en vous réchauffant les doigts sur votre tasse à café, vous réalisez que les gens autour de vous sont tous très bien équipés. Pas de chichi, que de l'utile, simple et efficace. Il va falloir agir. Hors de question de pourrir son séjour à cause d'une histoire de vêtement, non de non!


Le fantasme de l'anorak et les moufles de ski


winter.jpg

L'envie d'acheter frénétiquement TOUT ce qui peut vous tenir chaud vous envahie. Je dis bien, TOUT. Visiter Boston ? On s'en fiche ! Les petites balades ? Pitié, NON, puisque c'est dehors. Vous ne pensez qu'à vous enfermer dans le premier centre commercial qui passe pour ressortir de là avec toute la panoplie du parfait bostonien en hiver : les grosses chaussettes, les grosses chaussures d'hiver (antidérapantes et fourrées), les multi-couches de pulls et de sous-pulls, les collants, les gants, le bonnet, le manteau, l'écharpe, BREF, TOUT. 

Mais bon, là, en fait, y'a pas de trop magasins de fringues autour de vous.

Y'a bien que le "Quincy Market" dans les parages. Ça tombe bien, tiens, parce que le froid, ça creuse, et justement, au "Quincy Market", il y a le "Faneuil Hall" qui est chauffé.


bouffe et chauffage: direction le ''faneuil hall''.


Bon, j'ai bien dû marcher encore 10 minutes, que je vous épargnerai. Cela dit, Boston est une très belle ville. Charge à moi de m'habiller pour en profiter , haha !

boston.png

Arrivée au "Faneuil Hall": c'est le lieu par excellence où manger à Boston. En gros, vous êtes dans le palais de la bouffe. Ce sont les anciennes halles de la ville. Le bâtiment date de 1826, et c'est indéniablement un des spots incontournables de Boston.

Capture d’écran 2018-08-04 à 22.26.17.png

OYSTER SHOT, Here I am !!


Vous vous retrouvez dans un grand hall, dans lequel sont alignés les uns derrière les autres moultes enseignes de restauration. Sucré, salé, viande, poisson.. tout y est. Au détour d'un passage devant ''Boston and Maine Fish Company'', Mesdames, Messieurs, j'ai découvert comment passer le pôle nord en tee-shirt et tong !! 

boston and maine

 

 Voici le ''Oyster Shot''!! (Shot à l'huître) = pour $5.62 

oystershot.png

 

Composition: Huître, tabasco, poivre noir, bière pression, ail haché, raifort, citron, sel.

Comme dit la carte du resto: ''Vos yeux vont rouler quand vous en aurez bu un''.

Ça vous rebute ? Sachez que j'ai fait la queue pour en goûter un !! 

Ça arrache, c'est clair. Figurez vous que le côté pimenté est hyper efficace contre le froid. C'est simple, avec un degré d'alcool faible (comparé aux gnoles de nos montagnes, la bière, c'est mignonnet, non?) vous êtes soit requinqué, soit sur le point de laisser votre estomac sur le comptoir du bar. C'est selon. Dans tous les cas, votre corps a récupéré deux degrés celcius de chaleur en une gorgée. Vu le parcours effectué précédemment, c'est pas du luxe. 

Vous craignez le mélange huître - bière?

No problemo. Le ''Oyster Shot'' se fait aussi avec des crevettes...

 

Visitez leur site internet, vous verrez les recettes typiques cuisinées avec la mascotte de la Nouvelle Angleterre: le Homard !!

 

''Boston and Maine Fish Company''

200 Faneuil Hall Marketplace
Boston, Massachusetts – 02109
(Inside Quincy Market Bldg.)

 

A lire aussi: tous les posts