La location d’un logement à Québec

Pour savoir ce qu’on veut, il faut savoir ce qu’on cherche, haha ! Aujourd’hui, on vous dit tout sur la location de logement à Québec City. Comment lire une annonce immobilière de location ? Comment savoir si le bail est conforme ? Loyer impayé et caution ? Suivez le guide:


Comprendre les annonces immobilières

  • Les pièces:

Les canadiens comptent en nombre de pièces, cuisine incluse, et ajoutent ensuite salle de bain et WC.

  • 1/2 = salle de bain et WC dans la même pièce

  • 1 - 1/2 = salle de bain + WC séparé avec salle d'eau éventuelle

Exemple:

  • un 1 1/2 c'est un studio

  • un 2 1/2 c'est un T1 avec cuisine ouverte

  • un 3 1/2 c'est une chambre, un salon, une cuisine et une salle de bain

  • un 4 1/2 c'est deux chambres, salon, cuisine, salle de bain

De manière générale, les WC sont souvent séparés à partir du 5 1/2. Le nombre de salles de bain et de chambres est alors précisé dans l'annonce.

man.jpg
  • ''Entrée laveuse sécheuse '': Important: s'assurer si besoin, de la présence de prises et sorties d'eau pour la machine à laver et le sèche linge dans le logement. Les appartements anciens ont encore machine à laver et sèche linge dans les parties communes.

 

  • Un locker : c'est un espace de rangement situé à l'extérieur du logement du type petite remise ou petite cave.

 

  • Les étages ATTENTION, le rez-de-chaussée, c'est souvent l'étage 01.

 

 


Les types de logements:

  • Chalet: petite maison rustique située en dehors de l'agglomération. Il n'y a pas toujours de tout à l'égout. Maison de week-end champêtre.

  • Chalet 3 saisons: chalet habitable en hiver

  • Bungalow: maison familiale avec 1 étage et sous-sol, souvent mitoyenne

  • Cottage: maison de 2 ou 3 étages

  • Semi-détaché: maison mitoyenne à gauche ou à droite, jumelles

  • Maison en rangée: mitoyenne à gauche et à droite

  • Duplex, triplex, quadriplex: maison avec logements sur plusieurs étages

  • Bachelor : 1/2 sous-sol à louer dans une maison

  • Condo ou Condonium: appartement en co-propriété.

A Noter: les ''condos ou condomniums'' sont des logements avec ou sans prestation complémentaire... ça va du condo basique au condo de luxe, du genre:  1000$ par mois pour un logement T2 de 50m2 avec concierge, garage, piscine et salle de sport commune... 😳  (dingue quand on vient de France !!)


Fourniture d'énergie et les charges

Le chauffage est souvent inclus dans le prix du loyer. Dans ce cas, il ne fait pas l'objet d'une régularisation de charges annuelles.

Les canadiens ne payent pas l'eau, ni de taxe d'habitation, ni de frais d’agence de location, ni de caution.

Les logements peuvent être alimentés au gaz ou à l'électricité, ou au fioul (dans les maisons surtout). A noter: certains sèche-linges sont au gaz ! L'électricité est franchement moins chère qu'en France. En revanche, bien tout calculer si le chauffage n'est pas inclus dans le loyer... vu les températures hivernales, la facture peut être salée.


A propos du marché de la location immobilière à Québec

living-room.jpg
  • Le marché de l'immobilier est bien adapté aux immigrants et aux personnes en mobilité.

De nombreux logements (maisons et appartements) sont disponibles:

  • en co-location

  • en meublé

  • en semi-meublé (c'est à dire vide, mais avec l'électroménager)

  • en logement vide sans électroménager.

Les meublés sont plus chers que les logements vides, et peuvent se louer au mois. En ce qui concerne les semi-meublés, tablez sur un surcoût de 70$ à 100$ par mois pour la location de l'électroménager. A vous de voir, selon la durée de votre séjour, ce qui sera le plus adapté. 

  • Le prix selon les quartiers:

On a trouvé que le quartier le moins cher était Limoilou. Le plus cher est Ste Foy, aux alentours de l'Université Laval. Comparé à ce que nous payons en France (à Lyon), on a trouvé que le marché est 30% moins cher, avec des logements en meilleur état. Québec est également moins cher que Montréal.

  • Le marché est nettement moins saturé que dans les grandes agglomérations françaises.

Du coup, le taux d'occupation est inférieur à 80%, ce qui permet de trouver plus facilement un logement.

  • Les périodes de déménagement

La plupart des baux se font de juillet à juillet. La grande majorité des déménagements se font de ce fait, début juillet.

  • Avantage: on a plus de choix dans les logements quand on cherche en début d'été.

  • Inconvénient: tout le monde déménage en même temps et les tarifs des déménageurs explosent.

Nous on a trouvé en décembre avec un choix de logement plus restreint, mais des possibilités de réduction sur le prix des loyers ! Il y a moins de monde au portillon, du coup, les logements peuvent rester vacants jusqu'en été... De ce fait, des offres incitatives sont offertes: vous pouvez obtenir 1 ou 2 ou 3 mois de loyer gratuit pour une reprise de bail en cours ou un nouveau bail.

  • L’insonorisation des appartements:

Si les logements sont bien isolés du froid, comparativement aux logements des villes françaises, beaucoup de locataires se plaignent du bruit de leurs voisins. Ne pas hésiter donc, à visiter les logements en fin de journée (quand les voisins potentiels sont rentrés) pour juger de la qualité de l’insonorisation…


le bail: Votre contrat de location

Entête d'un bail de logement type - au Québec

Entête d'un bail de logement type - au Québec

  • Les baux sont d'un an, ou plus:

Si vous signez pour deux ans, par exemple, vous n'avez pas d'augmentation de loyer annuelle pendant la durée du bail, mais vous êtes engagé à payer pendant 2 ans puisque le bail n'est pas rompu, même en cas de départ.. De ce fait, les gens contraints de déménager avant la fin de leur bail proposent une reprise de bail en cours ou une sous-location.

Exemple:

Vous reprenez un bail en cours le 1er janvier. Ce bail avait été  initialement émis sur 1 an, soit du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante. En reprenant ce bail, vous vous engagez du 1er janvier (date de votre reprise de bail) au 30 juin de l'année en cours (date de fin du bail initial), et vous avez la possibilité de signer un nouveau bail au 1er juillet, pour un an minimum, MAIS avec la hausse de loyer qui va avec. Votre bailleur doit vous en avertir à l'avance.

Si vous êtes en sous-location, alors l'ancien locataire reste solidaire de vos paiements car il reste engagé sur le contrat de location.

  • L'émission et la signature des baux est réglementée au Québec.

Votre bail doit être un document avec une entête du type ci-dessus. C'est un documents de format "Legal Paper" (216 x 356 mm).

  • Il n’y a pas pas de frais d’agence à payer, ni de loyer d’avance, ni de caution !!

Pour tout connaître de la réglementation relative à la location immobilière et les baux, visitez le site gouvernemental .  Vous aurez toutes les infos sur vos droits et devoirs.


les travaux à la charge du propriétaire et l'état des lieux

Vous êtes tenu de rendre le logement tel qu'il était lors de votre remise des clés, certes... sauf que dans ce pays, on se fiche littéralement de compter les petits trous rebouchés dans le mur. (et là, on vous dit merci Québec !)

Alors là, c'est vraiment différent de ce qu'on connaît en France !

 Dire qu'en quittant notre appartement lyonnais on a cherché, compté et rebouché tous les petits trous qu'on avait fait dans les murs de notre appartement en espérant récupérer notre caution, pour finalement devoir payer une pénalité de 50 euros sur un joint de lavabo manquant... après un état des lieux de 1h30 sur 39 m2... dans un appartement qui avait été non repeint depuis au moins 10 ans.

Gérer les demandes de travaux avec le proprio ou le règlement de copropriété.

Au Québec, c'est simple: Vous êtes chez vous. POINT à la ligne. Etat des lieux ? On connaît pas ici. Le tout est de prendre de connaissance du règlement de co-propriété (en condo) et de discuter avec le bailleur pour savoir ce qui peut être fait ou non.

De manière générale, il est possible de faire des travaux d’embellissement. Vous percez les murs ? Vous refaite toute votre peinture du sol au plafond ? C'est votre affaire, parce que vous êtes chez vous. Refaire les murs et le sol à votre départ ? C'est fait systématiquement ou quasi… et c'est SOUVENT à la charge du propriétaire si vous êtes en condo. D'où l'excellent état général des appartements que vous visitez, d'ailleurs… enfin à Québec quoi, parce que Montréal, c’est une autre histoire…le marché de l’immobilier est vraiment différent entre les deux villes. Vous trouverez plus de logements vieux et moins bien entretenus à Montréal avec un marché de l’immobilier plus tendu qu’à Québec.

Sachez par ailleurs que si votre propriétaire ne fait pas les travaux minimums, vous pouvez le forcer à faire le nécessaire. De même, le locataire est obligé d'utiliser le logement "avec prudence et diligence" (source Régie du Québec).

Tout est expliqué sur le site de la Régie du Logement de Québec


Historique de crédit et impayés de loyers

Que se passe-t-il en cas d’impayé sur le loyer ?

Sans caution demandé, on se doute bien qu’il y a un revers de la médaille à ne pas payer son loyer… et c’est peu dire.

credit-card-1583534_1920.jpg

Comme aux USA, le Canada utilise le système du ''credit history'' ou ''historique de crédit''

En gros, les banques vous attribuent une note selon votre capacité à payer vos factures et rembourser vos crédits. Si vous êtes en impayé, vous aurez une mauvaise note, et vous serez fortement pénalisé ensuite... 

Ce système de notation est consultable par tous les établissements financiers du pays, mais aussi par toutes les entreprises de service (électricité, régie, téléphonie..).

Avec une mauvaise note, on peut vous refuser un crédit mais pas seulement !

On peut aussi vous refuser un bail de location ou un abonnement de téléphonie mobile, et ça, durant plusieurs années après une mauvaise passe financière ! Ne pas payer ses factures vous handicape donc grandement en Amérique du Nord.

 

La vérification de votre historique de crédit est courante lors du dépôt d'un dossier de location. (mais on en a pas en arrivant...puisqu'il faut avoir détenu un compte bancaire au Canada).

Une fois sur place, je vous recommande TRES TRES fortement de payer vos loyers sans AUCUN retard...


Loyer impayé et expulsion

  • ... L'expulsion peut intervenir au bout de trois semaines de retard

Ne pensez même PAS à la trêve hivernale applicable en France... en cas d'impayé sur un loyer, vous êtes expulsés rapidement.

(Vous pouvez consulter le site gouvernemental pour vous renseigner sur les conséquences de l'absence de paiement des loyers)

(Le système de l'historique de crédit avec expulsion rapide explique certainement pourquoi il n'est pas nécessaire de demander une caution pour impayé  au locataire...)


On espère que ce post vous a aidé :) ! Et vous, comment avez- vous avez trouvé un logement au Canada ?

See you soon and take care !


Pour creuser plus loin …

A lire aussi: les derniers posts