Site de l’immigration canadienne: comprendre le conditionnel

Avez-vous remarqué que les sites officiels de l'immigration canadienne ou québécoise comportent de nombreuses phrases conjuguées au conditionnel ? Ça a l'air anodin dit comme ça, mais ça ne l'est pas du tout. En fait, si on lit ces phrases à la manière franco-française, on peut avoir des surprises à la sortie ...et pas toujours des bonnes d'ailleurs. Explications:


quand on découvre les sites de l'immigration canadienne ...

dream

Génial ! y' a tout en ligne

Plein de possibilités, plein d'espoirs !!

 

En lisant de prime abord les informations délivrées par les sites canadiens destinés aux candidats étrangers à l'immigration, vous allez avoir l'impression que tout est possible, tout est réalisable.

Puisque vous démarrerez de la page d'accueil, vous commencerez certainement par lire les pages généralistes, qui décrivent le système dans sa globalité...

Une fois que vous aurez lu tous les avantages que peut vous procurer une immigration au Canada, et que vous commencerez à prendre connaissance des conditions d'obtention des VISA, vous aurez le sentiment que oui, ce projet merveilleux peut être concrétisé. Vous aurez l'image d'un pays ouvert et prêt à vous accueillir.

À première vue, quand on découvre le fonctionnement du système d'immigration canadien, tout paraît donc simple:

  • On vous indique clairement que vous pouvez réaliser toutes vos démarches sans l'aide d'un Conseiller ou d'un Avocat en immigration,

  • On vous donne tous les programmes d'immigration disponibles, et les modalités de constitution de votre dossier,

  • On vous donne toutes les informations relatives à la reconnaissance de vos diplômes et de vos qualifications professionnelles,

  • On vous donne toutes les adresses qui pourraient faciliter votre intégration.

En somme, tout semble envisageable et tout indique que vous pouvez monter un dossier d'immigration sans problème en suivant les procédures indiquées en ligne. Néanmoins, vous aurez l'impression de tout comprendre, mais de ne rien avoir obtenu de concret.


Quand ça se complique ...

points

IELTS à 6,

ça fait combien de points ça ?

Pour trouver exactement l'info précise et ne rien laisser au hasard

Sur ce, vous allez creuser pour en savoir plus et pour comprendre comment, concrètement, arriver à immigrer au Canada.

Au fil des clics de votre souris et des pages qui se succèdent les unes après les autres, vous allez rapidement constater que le système qui vous est décrit va vous sembler en fait assez confus, et même complexe.

Pourquoi donc ? Parce que:

  • l'information contenue sur ces sites est très dense

  • les programmes d'immigration sont multiples, et sont accessibles selon des conditions bien spécifiques, qu'il faut vérifier soi-même.

Même si on vous indique clairement que vous pouvez réaliser toutes vos démarches sans l'aide d'un Conseiller ou d'un Avocat en Immigration, puisque toutes les infos sont en ligne, vous allez vite constater que se renseigner, c'est carrément chronophage. Pour avoir des infos complètes, vous allez passer un certains temps (ou un temps certains), à faire des recherches.

 

Certaines infos ne sont pas si simples que ça à trouver d'ailleurs. Si vous souhaitez comprendre exactement comment votre dossier va être évalué par l'Agent d'Immigration, vous allez devoir fouiner longuement.. et ça peut devenir usant. 


De la facilité déconcertante au désarrois

Capture d’écran 2018-08-30 à 16.12.22.png

“Paye ton mal de crâne”

Quand tu ne sais plus quoi faire tellement t’es embrouillé

Résultat des courses: Beaucoup de personnes arrêtent leurs recherches et jettent l'éponge, agacées de ne pouvoir obtenir des réponses à leurs questions en quelques clics. D'autres envoient leur demandes un peu "au pif" pour tenter le coup, et par conséquent, ne comprennent pas toujours les motifs d'acceptation ou de refus de leur dossier.

Or, ici, on parle de projets de vie avec un investissement conséquent qui peut bouleverser toute une vie... avec toutes les conséquences que ça comporte. Du coup,  J'ai déjà lu à ce sujet des personnes qui évoquaient amèrement l'immigration canadienne en critiquant de manière péjorative la nature "publicitaire" et incitative des informations délivrées et considérées de ce fait comme étant "limite trompeuses". 

Pourquoi ces remarques péjoratives et ce sentiment de "fouilli fouilla" ?  Plusieurs causes et explications sont bien sûr possibles. Ce que je vais dire n'engage donc que moi:

Comme me disait une amie, quand on consulte le site de l'immigration des USA en comparaison, on sait toujours exactement où on en est et ce qu'on doit faire. tout est clair comme de l'eau de roche. On peut ou ou ne peut pas. C'est oui, ou c'est non, et on ne met pas "10 ans" à comprendre que c'est non. Avec le Canada, on ne sait jamais trop sur quel pied danser. C'est toujours "oui... mais" , "oui... peut-être". On sait jamais, quoi.

Le truc qui a fait tilt !!!

Je dois dire que j'ai été d'accord avec cette affirmation pendant plusieurs mois, jusqu'à ce que je comprenne que le mode de communication "à la canadienne", pour un franco-français, c'est pas évident à "capter", en fait.

En plus, avoir toutes les infos prend du temps. Mieux vaut être organisé et opiniâtre dans ses recherches pour rester motivé et ne pas s'emmêler les pinceaux. MAIS PAS SEULEMENT !! 

Y'A UN TRUC QUI PEUT VOUS AIDER à comprendre plus rapidement ce que vous lisez .... "Le truc" de l'utilisation des verbes conjugués au conditionnel dans les phrases que vous lisez sur les sites de l'immigration canadienne ... Ben si, je vous le jure !!! Ça m'a aidée en tout cas quand j'ai compris le pourquoi du comment !!

 

Et croyez moi, ça va vous faire gagner un temps fou.

 

Alors voilà:

conditionnel

En 12 lettres: conditionnel

Pas mieux.


Quand vous lisez "vous pourriez " et que ça fini par vous embrouiller

Pour vous faire comprendre où je veux en venir, voici 2 exemples en images, de textes copiés-collés provenant du site du Gouvernement canadien:

question-mark-1495858_640.jpg

"Si vous êtes à l’extérieur du Canada, vous pourriez obtenir des services avant l’arrivée dans votre pays avant votre départ"

Alors clairement, on peut ou on peut pas ?? Si on peut, c'est dans quelles conditions ??

EXEMPLE 01:

Une fois que vous avez lu la phrase à gauche, vous me dites: "ouais, et alors ? c'est clair ma chère. C'est écris en français, et on comprend bien ...

Oui, si vous êtes européens comme moi, vous comprendrez que ces services avant l'arrivée sont une possibilité, et qu'il n'est pas sûr d'en bénéficier. Vous allez penser qu'il est possible d'en bénéficier, comme pas du tout, puisqu'on parle au conditionnel, c'est une éventualité. 

Du coup, sans savoir quel cas va vous concerner, vous allez chercher pendant des heures pour savoir si vous faites partie des gens qui pourrons en bénéficier !!! Et le pire, c'est que vous aller "galérer" pour trouver des réponses plus précises que celles dont vous disposez déjà ...


 

EXEMPLE 02: Que comprenez-vous ?

Là, je ne sais pas vous, mais je comprends qu'il est possible, mais pas systématique, que j'ai à répondre à des questions sur des sujets précis. Donc je comprends qu'il y a des cas de figure qui vont nécessiter de répondre à des questions, et d'autres pas. 

Puisque c'est du conditionnel, c'est une possibilité qui ne systématise pas le fait de répondre à des questions.

Et là, surprise ! vous découvrez par la suite que vous répondez à des questions DANS tous les cas de figure !! (je me suis amusée à tester les différentes possibilités de réponse)

Alors inutile de chercher dans quelles mesures vous seriez susceptible de répondre aux questions...

papier

Vous pourriez avoir à répondre à des questions sur: (...) En fonction de vos réponses, nous vous dirons (...)


Bingo !! l'explication est là !!

Non, vous n'êtes pas fou, vous comprenez juste un français canadien avec vos repères de français européen ... c'est tout !!!

 

Là où vous lisez : "vous pourriez avoir à faire ceci ou cela".. les anglophones canadiens lisent et comprennent "you should" ...

et TOUS les canadiens francophones comprennent la traduction littérale de "you should "... qui est un verbe auxiliaire utilisé pour:

  • donner un conseil,

  • ou pour vous expliquer de manière très polie que vous êtes "obligé de ..."

En gros, le "you should" qu'on connaît c'est le "vous devriez", sous-entendu, "c'est un conseil avisé", ou "vous aurez à le faire mais je le dit avec des pincettes" . Sooo British, isn't it ? Oui, en même temps, le Chef d'Etat du Canada c'est la couronne britannique...

people

Le Bonus: "You should"

Comment une traduction littérale peut être utile

En cas de doute sur les infos que vous trouvez, passez votre page à la version anglaise du site. Si vous voyez un "you should" dans votre phrase traduite, vous saurez à quoi vous en tenir ...

Notez que l'utilisation du conditionnel avec le verbe "pouvoir" est aussi utilisé dans les courriers officiels relatifs à vos démarches, ce qui est souvent associé à une obligation, dans le sens de : "ce qu'il faut faire obligatoirement ou appliquer" .

Dans mon cas, par exemple, mon université m'a informé par courrier que je devais faire une remise à niveau en maths, en me disant "vous pourriez avoir à refaire des cours de mathématiques et à passer des examens" ... je vous garantis que j'ai bien été obligée de me taper des maths à gogo pendant 6 mois...je n'ai clairement pas eu le choix..

J'espère en tout cas vous avoir aidé ! Partagez cet article si vous l'avez aimé pour informer vos proches ! 


Les liens utiles: 

  • Immigration au Québec: MIDI

  • Immigration gouvernement du canada: IRCC


Articles similaires


Vous pourriez aimer aussi