Pow Wow Huron-Wendat 2018

Québec, Canada

Kwe ! (Bonjour) 

Début juillet: C'est la saison des pow wow en Amérique du Nord ! Si vous cherchez un truc super cool à faire, voir inoubliable, et que vous souhaitez en apprendre plus sur la culture des premières nations d'Amérique du Nord, alors là, vous serez servi. Comme on dit ici, le Pow Wow est un évènement à vivre au moins une fois dans sa vie. C'est un vrai festival de couleurs, de chants et de danse !

Alors voilà le Pow Wow International de la nation Huron- Wendat, de Wendake en banlieue de Québec City, auquel on a participé.


pow wow 2018.jpeg

Petite précision préalable pour les néophytes européens que nous sommes...


En Amérique, on ne désigne SURTOUT PAS les autochtones par le terme d'"indiens".... qui est un terme péjoratif, (du même genre que les jaunes, les négros) et qui est faussement représentatif car les indiens sont en Asie... Il s'agit bien d'AUTOCHTONES. Le terme "natifs amérindiens" est aussi utilisé chez les anglophones (USA et Canada). De même, les tribus ne sont pas des nations... 

Les autochtones sont désignés comme les premières nations d'Amérique. Les "nations" correspondent à ce qu'on appelle (vulgairement) les "tribus" en Europe. Pourquoi le terme de tribu est inapproprié ? Eh bien parce qu'une nation comprends plusieurs tribus et clans.

Une nation d'autochtones peut donc se répartir sur différentes localités géographiques, et se diviser en plusieurs tribus et en plusieurs clans.

Un Huron-Wendat et un Iroquois, c'est pas pareil !!!! On parle bien de deux nations différentes (on le comprends d'autant mieux quand on lit l'histoire du Québec...)

pow wow 2018.jpeg

Revenons à nos moutons: c'est quoi un Pow Wow ?


La vocation du Pow Wow est de célébrer, de rassembler, de partager, et de faire vibrer les traditions.

 C'est un rassemblement d'autochtones d'Amériques du Nord. Autrefois, il s'agissait d'un évènement traditionnellement chamanique, ou de célébration d'exploits guerriers. Aujourd'hui, ce sont des manifestations festives, dans lesquelles sont célébrés les rites et les traditions à travers la danse, le chant et les tambours.

Vivre un Pow-Wow, c’est participer à une fête ouverte à tous qui met à l’honneur la musique, la danse, les regalia (habits traditionnels),  les plats typiques et l’artisanat. À l’origine, les Autochtones se réunissaient pour profiter de ce moment privilégié pour régler des conflits, nouer de nouvelles alliances et faire du commerce. La famille et la religion occupaient également une place centrale dans le Pow-Wow des premiers temps.

 Cérémonie d'ouverture du Pow Wow 2018: Au centre de la photo, en jean et chemise rouge Wendat: Jean-Yves Duclos, Le Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement Social du Canada. A sa droite, Madame Véronique Tremblay, Ministre Déléguée au Transports du Québec et Députée. Les Chefs et sous-Chefs présents: Grand Chef de la Nation Huron Wendat, Québec, Sous-Chef de la Nation Huron-Wendat, Québec,  Sous- Chef de la Nation Wyandotte, Arizona USA,  Chef de la Nation Wyandot d'Anderton, Oklahoma, USA. 

Cérémonie d'ouverture du Pow Wow 2018: Au centre de la photo, en jean et chemise rouge Wendat: Jean-Yves Duclos, Le Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement Social du Canada. A sa droite, Madame Véronique Tremblay, Ministre Déléguée au Transports du Québec et Députée. Les Chefs et sous-Chefs présents: Grand Chef de la Nation Huron Wendat, Québec, Sous-Chef de la Nation Huron-Wendat, Québec,  Sous- Chef de la Nation Wyandotte, Arizona USA,  Chef de la Nation Wyandot d'Anderton, Oklahoma, USA. 

 

 

 

Cérémonie d'ouverture du Pow Wow 2018:

Échange des cadeaux avec les clans invités: Chaque clan échange un cadeau, en signe d'amitié. Ce cadeau doit avoir une valeur symbolique, et est fait à la main. 

Le présentateur des festivités a présenté le show pendant 3 jours en français et en anglais. Les Huron-Wendat sont polyglottes: français, anglais, wendat. 

 

 

 

 

 


Les Pow-Wow sont devenus de véritables festivals ouverts à tous. Les danses "internations" constituent un moment de rencontre auquel tout le monde est invité à participer. Cet événement demeure un moment important pour les Autochtones; il leur permet de perpétuer leurs traditions et leur culture, et de réaffirmer avec fierté leur origine.

(Ci-dessous: video de présentation du Pow Wow de Wendake 2016)


Origines du Pow Wow...


Le "Pau-wauing" se référait à une cérémonie religieuse, généralement une cérémonie de guérison. Dans les années 1800, les explorateurs européens observant ces rassemblements de danses religieux, ont mal prononcé le mot, et l'on appelé "pow-wow". Les non-Indiens ont commencé à utiliser ce terme pour décrire presque tout rassemblement d'Autochtones qu'ils ont vécu et, finalement, ont fini par l'utiliser définitivement au fur et à mesure que le pays s'anglicisait.

Le mot pow wow en lui-même provient d'un mot alonquien qui signifie "Leader Spirituel". Il est dérivé du terme  "pau-wau" ou "pauau", qui se référait à un rassemblement de guérisseurs et / ou de chefs spirituels.

Dans "Through Indian Eyes", publié par "Reader's Digest", il est indiqué que "le Pow Wow a ses racines dans une cérémonie religieuse Pawnee qui a été pratiquée au début du 19ème siècle et qu'il a été adopté par les Omaha et autres tribus qui ont ajouté discours, cadeau et fête. Plusieurs autres sources, dont le Pow Wow 1996 Calendar, déclarent que les danses originales de Pow Wow étaient détenues par des sociétés de guerriers d'élite, également appelées Grass Dancers". (source: traduit du site anglophone: ici )

Clandestins jusqu'en 1951, les Pow Wow sont devenus populaires dans les années 60. Pas moins de 101 Pow Wow ont lieu au Canada chaque année ! (dont une vingtaine dans la province du Québec).

Un "circuit "des Pow Wow est organisé d'une nation à l'autre, ce qui permet aux autochtones de faire vivre leur héritage culturel en échangeant entre elles, et en le faisant partager puisqu'il est ouvert à tous. La liste de la " route des Pow Wow"  est disponible chaque année sur internet, aux USA et au Canada.

(Ci-dessous: Extrait de la cérémonie d'ouverture du Pow Wow de Wendake 2018)


Le caractère sacré du Pow wow et le cercle de danse


Alors là, qu'on soit clair: Le Pow wow n'est pas d'une représentation folklorique "attrape touriste " destinée à épater les foules à coup de "danses et de cris de sauvages faites pour épater les blancs", de décors en carton pâtes, de costumes et de déguisements. (même si les touristes y assistent en masse).

C'est une célébration à caractère chamanique, où le cercle de danse (et le sol) du site ont préalablement été consacrés. Chaque vêtement traditionnel n'est donc pas un costume. Cet habit, appelé "regalia",  a une dimension sacrée.

Comme toute cérémonie à caractère sacré, une tenue correcte est exigée, et tout usage de drogue ou d'alcool est prohibé. Toute les âmes brouillées par les drogues doivent être écartées du cercle de danse. De même, on ne peut aller sur le cercle de danse, à moins d'y avoir été invité. Si un danseur perd une plume, on ne doit pas la toucher. On doit la signaler à un membre du staff qui fera appel à une personne habilitée à la ramasser.

Le présentateur des prestations nous aide à mieux comprendre les rites en expliquant ce qui se passe, de sorte que personne ne se sente perdu ou ne fasse des actions qui ne respectent pas les rites.


trois jours de danse traditionnelle et de découverte des traditions


 

 

 

On y découvre des démonstrations et compétitions de danses traditionnelles, et de chants. Tout est rythmé au son des tambours et des chanteurs. Chaque danse a une signification précise. C'est une fête qui donne l'occasion aux différentes nations de se rencontrer et de partager des moments de convivialité et d'échanges amicaux. Le Pow Wow Huron-Wendat dure 3 jours. Ici, l'assistance et très cosmopolite. On entend parler français, anglais et wendat. 

 

 

 

 

Le Pow Wow, c'est aussi découvrir des produits artisanaux, et manger des plats autochtones. Pour ma part, j'ai goûté les viandes cuites au feu de bois par Monsieur Rolland Sioui, qui tient chaque année un stand de dégustation gratuite pour faire découvrir la cuisine de ses ancêtres: perdrix, ours, orignal et porc-épic.

 Source: Alain Couillard - Metro Media - source  ici

Source: Alain Couillard - Metro Media - source ici


Le regalia et le danseur


La vocation de ces Pow Wow est de célébrer, de rassembler, de partager, et de faire vibrer les traditions. Les danseurs y qui participent portent des vêtements spectaculaires, appelés "regalia", très colorés, brodés et perlés, avec des plumes et des accessoires en tissus, os, cuir... Les plumes sont toutes sacrées, et ne doivent pas être touchées par des personnes non initiées, qui pourraient les rendre impures.

Chaque "regalia" est fabriqué à la main. C'est un costume très personnel, avec une forte signification symbolique, à l'image de la représentation que veut donner celui qui le possède et le porte. La fabrication d'un regalia n'est jamais considérée comme terminée car elle évolue avec la personne qui le porte et le conçoit. Ce vêtement, tout comme le maquillage, les accessoires (bijoux, plumes) a une signification sacrée. Chaque pièce est conçue selon des rites à respecter, ce qui rend la conception fastidieuse.

 

Un cheminement personnel et spirituel guide le danseur dans son choix de regalia et de danse. De beaux portraits de danseurs Huron - Wendat sont d'ailleurs décrits dans un article de radio Canada

 

De ce fait, chaque danseur a une histoire particulière et très personnelle qui le lie à son regalia, et à sa volonté de danser.

Le style du regalia correspond au style du danseur, mais reflète aussi l'appartenance à un clan, ou un lien avec un animal-guide. En ce sens, le regalia a un caractère sacré. En ce qui concerne les hommes, certains regalia sont lourds à porter, et rend les danses physiques. (d'autant qu'il a fait très chaud cette année pendant les festivités)

 C'est une grande compétition de danse et de chant, pour le fun et le partage ! Les compétitions de danses sont réparties par classe d'âge, type de danse et sexe. Tous les âges sont invités à danser !

Les juges évaluent la qualité de la danse, mais aussi le costume. Les gagnants remportent un chèque, qui est bien souvent partagé ensuite au sein de leur communauté. (Les autochtones n'ont traditionnellement pas le même sens de la propriété que leurs compatriotes occidentaux)

De même, certains moments de la cérémonie de clôture ne sont pas ouverts aux caméras et photos. 

Les danseurs peuvent prolonger leur danse s'ils sentent que les esprits sont favorables. Attendez vous à sentir des odeurs de calumets, d'herbes séchées et d'encens.


Les danses présentées à Wendake en 2018


Les danses qui accompagnent les pow-wow se veulent un hommage spectaculaire à la spiritualité, à l’histoire et à la culture autochtones. Les danses régionales varient grandement selon qu’elles sont exécutées par des hommes ou des femmes, et selon la région d’Amérique du Nord. Pour tous les danseurs, le centre spirituel du pow-wow est toujours le Cercle, soit une zone vénérée bénie par un chef spirituel (Chaman). Les danseurs ne peuvent pénétrer dans le Cercle qu’à partir de l’est, en marchant en direction du soleil. En outre, les danses de pow-wow, la musique des tambours, les chants et l’ornementation sont tous des éléments sacrés de la célébration, conçus non seulement pour divertir, mais également pour raconter d’importants récits sur l’histoire personnelle et culturelle autochtone.


  • Voilà quelques danses typiques auxquelles nous avons assisté: (toutes les danses sont décrites ici)

(vous verrez sur les photos ci-dessous les danseurs et les juges, danseurs eux-même) 

Danse des clochettes des femmes: la danse de la médecine et de la guérison

Les femmes et les rituels de guérison sont étroitement associés à la robe à clochettes et à la danse des clochettes. On dit que c’est grâce aux femmes que cette danse s’est popularisée, en étant transmise aux filles et aux autres femmes des différentes communautés. Lorsque les femmes exécutent la danse des clochettes, elles prient pour leur santé et leur bien-être, ainsi que pour ceux de leur famille et de leur communauté. Aujourd’hui, les sources d’inspiration sont nombreuses en ce qui concerne la danse des clochettes : il peut s’agir du maintien de traditions, de la protection de la santé des membres de la famille ou encore d’une vision portant sur la danse ou la robe à clochettes. Comme la danse des clochettes est une danse de guérison, on demande souvent aux danseuses de dédier leur danse à un membre malade, souffrant ou blessé de la communauté ou de la famille. La robe comprends 365 clochettes, correspondant aux 365 jours de l'année. Chaque clochette est accrochée à la robe selon un rituel très précis. Une clochette doit être fixée par jour, ce qui rend ce regalia  particulièrement long à concevoir.

Danse du châle des femmes:

Selon certains, les pas de danse de la danse libre du châle des femmes évoquent le vol du papillon. D’autres danseuses s’inspirent de la danse libre des hommes, y allant de pas de danse vigoureux semblables à ceux exécutés par les danseurs masculins. Étant donné que cette danse s’est perfectionnée hors du cadre des autres styles traditionnels, la danse libre du châle rompt avec la coutume selon laquelle au moins un pied doit toujours être en contact avec le sol. Comme c’est le cas pour la version masculine, la danse libre du châle des femmes est elle aussi une danse destinée aux jeunes, requérant un haut niveau d’énergie et de force physique. Elle peut être pratiquée dès l'âge de 6 ans.

Danse traditionnelle des femmes:

Cette danse très noble rend honneur aux liens qui unissent la femme à la Mère Terre.  Tout au long de cette danse, les danseuses exécuteront des mouvements lents et ne soulèveront presque pas leurs pieds du sol afin de conserver le lien sacré qu’elles ont avec la mère Terre. (Source ici)

Les danses traditionnelles des hommes:

Les danses traditionnelles des hommes varient d’une nation, d’une région et d’une bande autochtone à l’autre, bien que la plupart d’entre elles trouvent leur origine dans des traditions plus anciennes et bien ancrées dans la culture des peuples autochtones des Plaines du Nord. La danse traditionnelle des hommes autochtones, celle qui est exécutée depuis le plus longtemps dans les Pow-Wow compétitifs, est aussi celle qui est le plus étroitement liée aux danses des sociétés de guerriers du XIXe siècle; c’est notamment le cas de la danse Omaha et la danse des herbes sacrées. Ces danses de guerre dérivent de formes antérieures de la danse exécutée avant la création des réserves. De retour au village après une bataille, les guerriers reconstituaient parfois le conflit au moyen de mouvements de danse pour les femmes, les enfants et les aînés de leur communauté. De façon similaire, les chasseurs reconstituaient leurs meilleures prises, imitant les chevaux, les buffles ou les oiseaux dans leurs danses. Après plusieurs siècles de partage d’une génération à l’autre, la musique et les danses de Pow-Wow se sont graduellement uniformisées.

La  danse fancy des hommes:

Cette danse, qui a vu le jour dans les années 20 en Oklahoma pour divertir les visiteurs des réserves autochtones, est sans doute la plus impressionnante et la plus colorée des danses de pow-wow. Les danseurs vêtus d’habits très élaborés dansent sur un rythme très rapide. Cette danse est habituellement exécutée par les plus jeunes danseurs puisqu’elle demande une très grande forme physique.

Les chanteurs et tambours: des groupes de musique stars


Alors là, ils sont carrément IMPRESSIONNANTS !! Ils battent une mesure cadencée, sans aucune erreur, pendant des heures, à un rythme effréné ! Le chanteur chante la voix haut perchée, et ne flanche jamais. Ce sont des groupes de musique traditionnelles qui sont de vrais sommités locales ! 6 groupes pour tenir un marathon musical de 3 jours ! Eux aussi étaient en compétition. 

J'ai eu des difficultés à les photographier car ils étaient situés en retrait du cercle de danse, ce qui les rendait peu visibles.

Si vous voulez les voir en action, cliquez ici


A chacun sont expérience du Pow Wow


Ici, le spectateur n'est pas passif. Il est invité à prendre part à la fête. Imaginez vous danser aux côtés d'un grand Chef ? (le chef respecté  d'une nation de 3000 personnes...) ou aux côtés d'une danseuse étoile autochtone ? Ici, c'est ce qui se fait communément, car chaque personne a sa place et tout le monde est traité à égalité. Pour les européens que nous sommes, c'est tellement bienveillant que s'en est déconcertant. On a vu le Ministre de la Famille Fédéral (le Canada c'est 36 millions de personnes) prononcer un discours lors de la cérémonie d'ouverture du Pow Wow... habillé avec une chemise Huron-Wendat. Il s'est s'est placé au milieu du cercle de danse aux côtés des Chefs autochtones pour participer à la cérémonie de salutation des spectateurs... Imaginez-vous un Ministre européen faire la même chose ?? (nous on est français, et on sait que c'est loin d'être concevable... en 2018).

C'est une très belle expérience d'échanges, de convivialité, de partage, de respect et d'humilité qui dépasse largement le cadre d'un simple spectacle. C'est une leçon de vie et une cure de jouvence !

Expérience culturelle, spirituelle et musicale, chacun en retire sa propre expérience et son propre enseignement.  Une chose est sûre, le Pow Wow, ne laisse jamais indifférent. On se surprend à taper du pied au rythme entraînant des chants et des tambours. A faire et à refaire, en famille comme entre amis, ou même seul, si on veut se faire des connaissances. 


En savoir plus...


A lire aussi: les derniers posts