Comment rédiger un CV québécois

Vous comptez travailler au Québec ? Pour une candidature percutante, il vous faut un CV irréprochable bien sûr ! Seulement voilà: le CV québécois est bien différent de celui qu'on connaît en Europe, et plus particulièrement en France. Alors pour mettre toutes les chances de votre côté et attirer l'oeil du recruteur, je vais vous donner tous les trucs qui vous permettrons d'adapter facilement votre CV au marché de l'emploi québécois.


Les principales différences entre le CV français et le CV québécois


De manière générale, la façon de s'exprimer en France est pleine de sous-entendus là où en Amérique du Nord, ça ne l'est pas du tout. Ce qui est exprimé de manière implicite, doit l'être de manière explicite au Québec.

Une fois que vous avez compris ça, vous avez compris le "gros du gros" du CV québécois. En effet: comme tout support de communication, le CV reflète bien cette façon de s'exprimer. Du coup, le CV nord américain est beaucoup plus détaillé que le CV Français. Pourquoi ? Parce que ce qui n'est pas exprimé explicitement n'a pas été effectué. "Vous dites ce que vous faites et vous faites ce que vous dites" (Une phrase qui doit parler à ceux qui font de l'Assurance Qualité...). De ce fait, la description des réalisations sera nécessairement détaillée et explicite.

  • Par exemple: (je prends un cas que je connais bien, hé, hé). Vous décrivez dans votre CV français que vous avez été Conseiller en Gestion de Patrimoine dans la Banque Bidule pour laquelle vous avez préconisé et vendu des solutions patrimoniales.
    • En France, lorsqu'on "préconise et vend des solutions patrimoniales", on sait que cela implique de savoir conseiller et vendre tous les produits financiers. C'est implicite, et cela va de soi. On ne le notera donc pas dans le CV.
    • Au Québec, en revanche, vous devrez préciser de manière explicite les familles de produits que vous savez vendre et les outils juridiques ou autres que vous exploitez pour conseiller. A cela s'ajoutera les performances chiffrées et le savoir-faire ou savoir-être qui vous ont démarqués de vos collègues.

  

cv.jpg
  • Par conséquent, le CV fera plutôt 2 ou 3 pages.

Les CV de 3 pages concernent plutôt les carrières longues, et les postes de cadre de haut niveau. Dans le cas contraire, je vous recommande de prioriser le format en 2 pages maxi pour éviter un CV trop pompeux, et passer pour une personne qui manque d'esprit de synthèse. 

  • Le CV est très factuel et précis

Chaque poste doit être décrit suffisamment pour faire comprendre le gros de vos tâches principales, sans pour autant se transformer en fiche de poste imbuvable. Cela doit permettre à votre employeur de comprendre en 30 secondes ce que vous avez réalisé, qui vous êtes et ce que vous recherchez. En soi, le CV doit aussi mentionner vos objectifs et refléter vos valeurs, votre savoir être et votre savoir faire

  • Un CV bien rédigé, c'est aussi une façon de limiter les fausses déclarations et extrapolations. Si vous le faites en France, sachez que cette pratique est extrêmement mal perçue en Amérique du Nord. Il n'y a rien de pire ici que de passer pour un menteur. Vous constaterez d'ailleurs que le CV étoffé à la québécoise associé aux méthodes de questionnement en entretien constituent un excellent outil de recoupement d'informations. Les "CV flambeurs" sont, de ce fait, débusqués assez rapidement.

 

  • La partie "informations complémentaires" a toute son importance

En France, elle est souvent négligée et peut relever quasiment de la "décoration"et du "meublage". En Amérique du Nord, les compétences et savoir-faire extra-professionnels sont tout aussi importants que les compétences professionnelles. Ils peuvent clairement vous aider à vous démarquer d'un autre candidat, puisque le savoir être et la personnalité sont fortement considérés. Il est également important de montrer qu'on s'investit dans sa "communauté" en s'engageant dans des associations ou des projets extra-professionnels. Ne rien avoir à dire là dessus, c'est se tirer une balle dans le pied.

  • De l'utile, encore de l'utile, toujours de l'utile

Rien ne doit être laissé au hasard. Vous disposerez finalement de peu de place pour décrire beaucoup de choses. Du coup, n'écrivez rien qui ne vous soit pas utile. Informer, c'est une chose. Se vendre, s'en est une autre. Pas de "chichi", allez droit au but en employant des verbes d'actions, des phrases simples et un style "limite" télégraphique.

  • Etre trop discret sur ses réussites n'est pas une bonne idée

La fausse modestie n'est pas de mise. Si vous êtes meilleur que les autres, il faut que votre recruteur le comprenne... non ? De plus, ne pas savoir apprécier ses réussites peut être considéré comme une preuve de manque de confiance en vous. "S'aimer soi-même, c'est aimer les autres.." et puisque le savoir-être est pris en considération, ne vous faites pas siffler la place pour une "broutille d'habitude franco-française".


L'état civil


L'Etat civil du CV en France et au Québec

 

  • Votre nom de famille est habituellement en minuscules.
  • On ne note ni son âge, ni sa date de naissance, ni sa situation matrimoniale
  • On ne met SURTOUT pas de photo. Cela est dû aux lois contre la discrimination qui sont appliquées notamment dans les CV.
  • Si vous êtes à l'étranger et que vous comptez partir, inutile de préciser votre adresse complète actuelle, votre employeur ne sait pas où c'est de toute façon et s'en fiche. Le pays suffira. Ce qui l'intéresse: le secteur géographique que vous recherchez au Québec.
  • Si vous avez obtenu un VISA, et que vous postulez de l'étranger, vous pouvez le préciser (PVT, résidence permanente, VISA de 3 ans...)
  • Si vous avez skype, notez le. Vous pourriez passer des entretiens d'embauche à distance.
  • Notez également l'adresse de votre profil Linkedin. (un "must have" en Amérique du Nord))
  • Si vous êtes bilingue français / anglais, le noter dans l'entête est un plus.

La description de votre employeur


En France, on met l'employeur en avant dans le CV. Il est même indiqué avant la dénomination du poste, surtout quand vous pouvez exposer fièrement le nom d'une grande enseigne... 

Au Québec, on met d'abord en avant les réalisations. Le nom de l'entreprise apparaît ensuite, et en caractères moins marqués ou plus petits que la dénomination du poste. Il est important également de préciser brièvement le type d'activité de l'entreprise, quitte à ajouter pour info un lien internet pointant sur le site web de votre ancien employeur. (Et oui, personne se sait ce que fait "Castorama" ou "Leclerc" au Québec).

Ne précisez pas le nom de la petite bourgade dans laquelle est localisée l'entreprise. Le recruteur s'en fiche, ça n'a aucun intérêt. Il ne saura pas où c'est de toute façon. Ce qui compte, c'est le pays, voire le (grand) secteur géographique autour d'une grande métropole. (exemple: plutôt que d'indiquer "St Etienne" ou "Grenoble", notez "France" ou (si vous y tenez) "Région de Lyon, France"... au Canada, on est pas à 200 km près. Considérez simplement que sorti de Paris, votre ville est inconnue au Québec, ou quasi. Ça ne servira donc à rien d'évoquer une autre ville que Lyon, Marseille ou Nice.

De même, si le nom de votre entreprise est un sigle, mettez d'abord la traduction et le sigle après. Par exemple: "Société Nationale des Chemins de Fer Français" (SNCF). Autant commencer par noter ce que votre recruteur peut comprendre immédiatement.


La description des taches effectuées


 Les questions types pour reconstituer son CV...

Les questions types pour reconstituer son CV...

  • Comment rester concis et clair tout en fournissant des détails précis ? Là, vous êtes au coeur de la partie "ardue" de la rédaction de votre CV.
    1. Pour vous aider, je peux vous recommander de dresser dans un premier temps la liste de tous vos postes avec les dates, les employeurs et les tâches principales que vous avez effectuées.
    2. Pendant que vous le faites, mettez-vous en situation, et imaginez-vous en train de reproduire mentalement une journée de "travail type" pour chacun des postes que vous décrivez.
    3. Notez ensuite tout ce dont vous vous rappelez avoir fait.
    4. Pour vous aider à retrouver la mémoire, vous pouvez vous aider en recherchant sur internet la liste des tâches caractéristiques de votre profession. Par exemple, en consultant les codes ROME de Pôle Emploi, ou les codes CNP du Canada.
    5. Classer les taches par famille ou catégories
    6. Priorisez l'importance de ces taches, et différenciez les missions de routine des missions exceptionnelles
    7. Evoquez les histoires qui ont construit votre succès. De quoi êtes-vous fier ? qu'est ce que vous avez apporté à l'entreprise ?
    8. Notez les compétences, savoir-faire et savoir-être que vous avez mis en application.
    9. Et enfin, mettez en évidence les mots clés qui caractérisent le mieux votre poste.
    10. Gardez une copie de cette liste. Elle pourra être complétée et ré-utilisée ultérieurement.

Vous verrez que résumer tout ça vous paraîtra beaucoup plus simple ensuite. Autre avantage notoire: cela va grandement faciliter l'adaptation de votre CV en cas de rédactions de profils multiples, et va vous aider aussi à préparer votre entretien d'embauche.

  • Si votre carrière est longue, et que certaines expériences professionnelles ne présentent pas d'intérêt dans la présentation de votre profil: vous pouvez limiter leurs descriptions simplement en ajoutant une  "Note sur la carrière", qui relate brièvement l'intitulé du poste, l'entreprise, l'année ou la durée.
    • Exemple: Note sur la carrière: "1998 - 2005: A travaillé 4 ans en tant que XXX chez YYY, France puis 2 ans en tant que XXXXXXX chez YYYYY, France". (Et hop ! Une ligne = 7 ans de gagné, et beaucoup plus de place pour les éléments intéressants !!)

  


Et puis tiens, profitez-en pour faire la même démarche avec vos activités extra-professionnelles !


Comme évoqué précédemment, cette partie ne doit pas être négligée, même si elle est souvent succincte. La considération du savoir-être est primordiale dans les recrutements en Amérique du Nord.

Et oui, même vos activités extra-professionnelles vous ont permis de développer des compétences, savoir-faire et savoir-être qui peuvent participer à la valorisation de votre CV. Certaines personnes se sont construit des carrières bénévoles sans rémunération, dont les taches ont été plus valorisantes que leur expériences professionnelles rémunérées !

Ces activités font pleinement partie de votre parcours et peuvent vous aider à vous démarquer. Faire du sport, adhérer à un club, participer à des évènements, ou s'engager dans des groupes, des causes ou des associations, rend votre profil plus sociable et plus dynamique. De plus, dans certaines professions, ces activités sont tout aussi importantes que votre job. 

Enfin.. ne mettez pas n'importe quoi non plus, hein, évidemment... 

hugs

Distributeur de "hugs" ?


Pas d'anglicisme non Québecois !!!


anglais

Les bons mots pour être compris

Au Québec, un mail c'est un courriel, un challenge c'est un défi, un casting, c'est une audition, une opportunité c'est une occasion. MAIS, le marketing reste le marketing.... alors pour y voir plus clair, je vous recommande fortement l'article de blog https://oeildurecruteur.ca, qui liste la plupart des anglicismes à corriger dans votre CV ou votre lettre de motivation.

Vous pouvez également regarder ce post, qui évoque entre autres les anglicismes dans le langage courant:


Les libellés de poste et de formation


boulette

Éviter se faire surprendre 


Exemples de "boulettes françaises" à proscrire:

  • Noter: "BTS Force de Vente (BAC +2) - équivalent au DEC Force de Vente"
    • Le Baccalauréat québécois, c'est une licence à BAC+3 en France.
    • l'expression "BAC+ ..." ne se dit pas, ça ne signifie rien ici.
    • le DEC québécois est un diplôme qui s'obtient en 2 ou 3 ans après le diplôme d'Etudes Secondaires (DES = diplôme de fin d'études de "lycée"). le DES s'obtient un an avant le BAC français. le DEC en 3 ans, c'est, en terme de nombre d'années d'études, un DUT ou un BTS français, MAIS n'a pas forcément la même valeur sur le marché de l'emploi.
    • Il n'existe pas de DEC avec un libellé "Force de Vente" au Québec.
    • Il n'existe peut-être pas d'équivalence de votre diplôme reconnue d'ailleurs.
    • Si vous notez "équivalence", c'est que vous avez un document qui le prouve.

Afin de permettre à votre recruteur d'avoir un point de repère, beaucoup de sites vous conseillent de donner l'équivalent de votre poste ou de votre formation en version québécoise. Dans les faits, cette pratique est à double tranchant.

Pourquoi donc ?

  • Parce que le terme "équivalence" est utilisé par les organismes gouvernementaux et leurs prestataires pour évaluer vos diplômes et votre expérience. Cela pourrait faire croire à votre employeur que vous détenez un document officiel émis par un organisme québécois attestant d'une équivalence.
  • Parce que certains termes employés dans le langage professionnel québécois n'ont pas la même signification qu'en France.
  • De plus, ça n'est pas à vous de vous évaluer... pour la simple et bonne raison que vous pouvez manquer d'informations ou d'objectivité sur votre profil par rapport au marché québécois. Ce qui peut vous paraître médiocre peut suffire à votre employeur, et inversement. Montrer avoir la science infuse sur un sujet qui n'intéresse pas le recruteur, ça n'est pas utile. En bref, ne notez que les équivalences dont vous êtes sûrs et certains, après vérification.

 

  • Noter: "Conseiller Clients Particuliers (équivalent au Conseiller Financier)"
    • Le Conseiller Financier au Québec est une profession réglementée. Son accès se fait notamment après un examen écrit et un certains nombre de mois d'exercice. 
    • Sans examen validé par un organisme officiel, pas d'équivalence, pas de droit d'exercer... pas de possibilité de postuler, donc.
    • Le Conseiller Financier au Québec peut être spécialisé dans un domaine particuliers. Pas en France, ou très rarement.
    • Le terme est plutôt généraliste en France, et désigne une liste de tâches qui dépend d'une banque à l'autre. Au Québec, ce n'est pas le cas.
    • Est-ce à vous de considérer ce qui est équivalent ou pas, alors que vous connaissez moins bien le marché que votre recruteur ? ... (no comment).

En résumé:

  1. Je vous recommande de laisser le libellé de votre poste tel quel (sauf s'il n'est vraiment pas explicite pour un québécois ou si vous êtes sûr de votre équivalence), puisque la description des tâches et réalisations qui vont suivre vont permettre de toute façon de comprendre de quoi on parle.
  2. Laissez le nom de vos diplômes tels quels. Ils ne sont pas aussi importants qu'en France de toute façon, puisque c'est votre expérience qui fait votre CV au Québec.
  3. Ajouter une équivalence SI vous en avez obtenue effectivement une par le biais d'un organisme québécois (que ce soit pour une reconnaissance de métier ou de profession, ou de diplômes).

Décrire sa formation


diplome

Licence en Sciences bidule

1999 - Université Trucmuche, Ville, France

Notez les formations diplômantes mais aussi les formations continues, techniques, les certificats et cartes professionnelles. Toutes les formations sont bonnes à prendre. Elles font preuve de votre capacité d'adaptation et de votre effort à rester alerte et professionnel.

Le Canada est un pays dans lequel la reconversion professionnelle est monnaie courante. Les formations professionnelles font partie intégrante de la culture québécoise.

Vous pouvez mentionner vos formations un peu comme vous le feriez sur votre CV français:

  • Le nom de mon diplôme ou formation - date d'obtention
  • nom de l'école et lieu de ma formation

La mention peut se noter, même si le système de mentions universitaires est différent au Québec. 

Si votre permis de conduire est valide au Québec, notez-le.


Les connaissances linguistiques et l'informatique


phone-booth-1439052_1920.jpg

Dois-je préciser 

que personne ne passe plus par la poste pour envoyer une candidature?

Si vous avez passé des tests de niveau de langue, notamment en anglais, notez votre résultat. (exemple: IELTS = 7). Puisque le CV est factuel, le niveau "scolaire" ou " moyen" ne veut rien dire. Sans test, vous pouvez noter: débutant, intermédiaire, intermédiaire avancé, ou courant.

Dans les outils informatiques, listez ceux qui sont importants, avec le niveau de maîtrise. (sauf les outils de communication qui sont en tout début de CV avec l'Etat civil)

  • A propos d'outils informatiques...
  • Pensez qu'en Amérique du Nord, il n'y a bien que la "famille Pierreafeux" qui ne dispose pas d'un compte Linkedin... Vidaeo est tout simplement inconnu. 
  • Skype peut vous permettre de passer des entrevues à distance...
  • Protégez vos comptes de réseaux sociaux. La loi de protection des données n'est pas la même dans tous les pays, et les employeurs "google-isent" couramment leurs employés

 


La partie qui vous décrit ... le début de votre CV se rédige en dernier


La partie de votre CV qui est lue en premier, est celle qui se rédige en dernier !

news

Qu'est-ce qui va donner envie de vous  lire ?

Comment se démarquer en un coup d'oeil. 

  • On doit y retrouver:
    • Un titre qui met en avant votre profession
    • Ce qui caractérise votre profil: un bref résumé de votre parcours et de vos réussites. (C'est le message de "pub")
    • la liste de vos valeurs et points forts (A faire quand on a déjà tout bien listé, pour éviter de se répéter et être plus concis et percutant)

Cette partie de votre CV est primordiale. C'est comme si vous placiez un article en première page d'un journal: il faut faire comprendre en un coup d'oeil au recruteur que votre profil "matche", et lui donner envie d'en lire plus.


Comment savoir si son CV est bon ?


chercher

CV = mots clés

Savez-vous que dans la plupart des grandes entreprises les CV ne sont pas lus de prime abord ? Et oui, les RH sont tellement submergés de mails et de candidatures qu'ils automatisent leur sélection de candidats.

Comment ? en passant votre CV dans un comparateur de mots clés. Les mots clés comparés sont : les compétences requises dans le poste recherché, et celles qui sont notées dans votre CV !!

  • JOBSCAN: le comparateur de mots clés dont vous aurez besoin impérativement.
  • Comment faire pour mon CV correspondent aux mots clés ? Vous avez vu une offre et vous ne savez pas si ça va "matcher"... essayez "jobscan". Vous copiez collez votre annonce d'un côté, et le texte de votre CV de l'autre, et le match se fait avec le pourcentage de correspondance. En plus, vous disposez directement de la listes des points à améliorer pour parfaire votre CV et le faire coller au poste.
  • En résumé:

Le CV québécois mentionne le minimum de votre état civil. Il fait 2 à 3 pages, sauf quand on débute dans la vie active. Il est très axé sur la personne, et met en valeur les expériences professionnelles et non professionnelles. Les activités doivent être décrites de manière concise et explicite. L'expérience fait le CV au Québec. Ne négligez pas la première partie de votre CV: c'est l'accroche qui va donner envie au recruteur de vous lire.


Pour en savoir plus...et avoir des exemples de cv "types"

Vous voulez gagner du temps et avoir un CV irréprochable ? Vous pouvez faire rédiger votre CV par un pro ! .. moyennant finance (environ 350$CAD)


Vous pourriez aimer aussi: