High Line Park

New York, Manhattan.

Aujourd'hui, on vous emmène vous promener sur le plus "long toit vert du monde".

Ouverte partiellement au public en 2009 puis totalement en 2014, le "High Line Park" est un parc public et gratuit, construit sur une vieille ligne de chemin de fer surélevée au-dessus des rues du Lower West Side de Manhattan. (quartiers Sud-Ouest de Manhattan). Cet immense quartier où se situaient les anciens abattoirs, a été fuit des touristes pendant de nombreuses années, puisqu'il n'avait rien d'accueillant. Aujourd'hui, il est en pleine mutation. Du coup, on en entend (pas encore) trop parler dans les guides touristiques. 


La localisation du "High Line Park"


 Source: http://www.thehighline.org/

Source: http://www.thehighline.org/

 

Le "High Line Park"  relie la rue Gansevoort dans le quartier de Meatpacking à la 34ème rue ouest, entre les 10ème et 12ème avenues.

C'est un parc linéaire de 2,3 km de long construit sur une portion de l'ancienne voie ferrée de fret appelée  "High Line" qui était désaffectée depuis les années 80.

La création de ce parc a permis de dynamiser et de redorer le blason du Lower-West Side de Manhattan, et plus particulièrement le quartier de Chelsea. 

Plantes, calme, expositions artistiques, lieux de restauration, accès à proximité du métro, magasin de souvenirs, tout y est pour que chacun y trouve son compte.

Mais on y va surtout pour se faire une promenade exceptionnelle, puisque ce parc est suspendu au dessus des rues qu'il surplombe. C'est un endroit idéal pour découvrir, vu d'en haut, le quartier historique du Lower West Side en pleine mutation.


Un bel exemple de reconversion industrielle


Du milieu des années 1800 au début des années 1900: Le Lower West Side était un quartier d'immigrant, et le plus peuplé de Manhattan. C'était un quartier ouvrier et industriel où se situaient notamment les abattoirs de New York. La circulation y était totalement saturée: chevaux, carrioles, piétons, automobiles et camions se partageaient les rues avec les piétons. Les trains de marchandises, qui circulaient alors en pleine rue, rendaient le lieu très dangereux. La 10ème avenue était d'ailleurs connue sous le nom de  "rue de la mort."


1934: Dans le cadre d'un projet d'amélioration du quartier du Lower West Side, la ligne de chemin de fer suspendue "High Line" (la ligne haute) fût créée pour éviter que le train ne passe au niveau du sol et pour désengorger la circulation.

En 1960: Une section de la High Line à partir de la rue Gansevoort à la rue Spring fût démolie en raison de sa faible utilisation.

1980: En raison de la multiplication des transports de marchandises par camion, l'exploitation de la High Line a peu à peu diminué au cours des années 1970, pour s'arrêter totalement en 1980. Désaffectée, la ligne devint une friche industrielle urbaine envahie par les herbes folles. 

1999: La vieille ligne de chemin de fer est totalement abandonnée depuis presque 20 ans et sa destruction parait inévitable. Inspirés par la beauté sauvage qui avait pris place sur les lieux, deux New Yorkais (Joshua David et Robert Hammond) décidèrent alors de fonder l'association de défense et de préservation de la High Line. Cette association, dénommée "Friends of a High Line" avait pour objectif d'empêcher sa destruction, et de défendre sa préservation et sa transformation en lieu public.

2004: À l'instar de la promenade plantée parisienne, David et Hammond proposèrent un parc urbain suspendu. Forts de la mobilisation des habitants du quartier, l'association obtint en 2004 le soutien du nouveau maire, Michael Bloomberg. Le financement du projet de restructuration fût alors attribué.

2009: La première section de la High Line a ouvert au public et a été saluée comme un exemple novateur de ré-utilisation du patrimoine industriel. Aujourd'hui, c'est  une voie verte linéaire qui comprend plus de 500 espèces de plantes et d'arbres. Le parc de la  High Line est entretenu, exploité et dynamisé par l'association qui en est à l'origine, en partenariat avec le Département des Parcs et Loisirs de la ville de New York.


  • Une reconversion écologique

La High Line est « le plus long toit vert du monde » puisqu’en plus de son aspect récréatif, il permet d'avoir jusqu'à 80 % de rétention des eaux de pluie, corrige l’effet d’îlot de chaleur et fournit de l’ombre, de l’oxygène ainsi qu’un lieu d'habitation pour les oiseaux et les insectes. La High Line est un lieu permettant une régénérescence de la nature à New York.


Une promenade à 10 mètres de haut entre les rues


Très agréable à faire, la promenade permet d'admirer tant les nouvelles constructions que celles du quartier d'origine. De  Gansevoort Street à la "30th street", on marche en ayant l'impression de de faufiler dans une allée verte entre les buildings. Le fait d'être en hauteur permet de voir de nombreux détails invisibles depuis le niveau du sol, et offre une vue globale des rues aux alentours.

Entre la 30ème et la 34ème rue, dernier tronçon du trajet et changement d'ambiance: on est au coeur du quartier en pleine restructuration. On termine le circuit de promenade avec une vue directe sur l'Hudson River, en passant sur "Hudson Yards".

  • Au passage, vous pouvez jeter un oeil aux chantiers pharaoniques des bâtiments en cours de construction. (difficile de les rater...).
the vessel.jpeg

Le Vessel: Avec 154 escaliers interconnectés dans les airs et 80 plateaux, le Vessel sera la pièce maitresse d’un complexe urbain futuriste et luxueux.

Connectée par le nord à la High Line, cette structure métallique à l'architecture atypique offrira début 2019 une expérience interactive autour d’une oasis arborée, avec un point de vue de dingue sur l’Hudson River

The Shed, le building voisin, promet d'être complètement dément aussi. Ce bâtiment sera modulable et totalement amovible ! Il a abritera un centre d’arts dédié à la créativité sous toutes ses formes, et à la culture populaire.

L'ouverture est prévue au printemps 2019.


Pour en savoir plus:


Vous pourriez aimer aussi: